Route du Mas de la Barque

Meilleurs voeux pour la nouvelle année 2020

Ruisseau de Gourdouse

Route en direction du Mas de la Barque

La route sinueuse et étroite en direction du Mas de La Barque est typique des routes cévenoles.

Ces chaos de granite sont le reflet de superposition de rochers en situation d’équilibre accompagnée d’une sorte de défi au temps présent.

Route du Mas de la Barque
Les Bouzedes

Les Bouzèdes

Construit en granite, le hameau des Bouzèdes  reste impassible aux influences du temps. Les pierres, assemblées les unes aux autres avec une technique toute particulière, montrent leur résistance à échapper à l’usure du temps.

Le Mont Lozère

Un espace de hêtraie, genêts et de granite.

Il est possible d’apercevoir à flan de montagne, des terrasses de culture de granite occupées aujourd’hui par des genêts.

Le Mont Lozère
Share

Le gardon d’alès

Le gardon d'Alès

Derniers jours d’automne sur les berges du gardon.

La rivière a repris sa quiétude pour rejoindre son lit mineur.

Ce calme et cette sérénité efface son aspect tumultueux de la fin novembre.

Je suis toujours impressionnée de voir les arbres de la berge résister à la puissance de l’eau montée à plus de 3 mètres de haut

Share
Les berges du Gardon d'Alès

Les berges du gardon d’Alès

Les Berges du gardon d’Alès

Le gardon est retourné dans son lit. Des vestiges de crue laisse apparaitre par-ci par-là des arbres arrachés par la puissance de l’eau. Il est très difficile maintenant d’imaginer qu’à cet endroit, il y a quatre jours à peine, plus de deux mètres d’eau dévalait vers le Rhône.

Aujourd’hui, il court toujours plus vite et toujours plus fort emportant tout sur son passage. Il y a quelques décennies, le gravier faisait tampon, protégeait une faune sauvage. De mineur, il devenait majeur et ses allures indociles nous impressionnaient. Trois coups de sirène annonçaient sa venue pour inonder et fertiliser la plaine, la gardonnenque ! On se mettait tous aux abris, en attendant que l’orage passe.

Share