Le mimétisme du diablotin (Empusa pennata)

Publié par Elisabeth Brager-Raboin le

Le mimétisme du diablotin nous révèle combien la nature est grandiose dans sa façon de se protéger et de tromper ses proies.

Tapie dans les broussailles , elle est  difficile à déceler , seul son mouvement sur la plante m’a permis de la découvrir. Assise par terre, à sa hauteur, ce n’est qu’au bout d’un certain temps que j’ai pu la photographier.

Jean Henri Fabre : l’Empuse

Empusa pennata (Thunberg, 1815)

11 jours après, le diablotin a grandi, il est toujours resté sur la plante de millepertuis séché.

Cette année, n’ayant pas coupé la plante de Millepertuis à la débroussailleuse, je constate la présence de nombreux diablotins sur les plantes séchées.

Le Millepertuis serait il un lieu de camouflage parfait pour l’empuse ?

Share

Elisabeth Brager-Raboin

Photographe de nature et de paysage en Cévennes, Grands Causses, Mercantour, Mont Aigoual, Mont Lozère.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photographie non libre de droits