Le mimétisme du diablotin (Empusa pennata)

Le mimétisme du diablotin nous révèle combien la nature est grandiose dans sa façon de se protéger et de tromper ses proies.

Tapie dans les broussailles , elle est  difficile à déceler , seul son mouvement sur la plante m’a permis de la découvrir. Assise par terre, à sa hauteur, ce n’est qu’au bout d’un certain temps que j’ai pu la photographier.

Jean Henri Fabre : l’Empuse

Empusa pennata (Thunberg, 1815)

11 jours après, le diablotin a grandi, il est toujours resté sur la plante de millepertuis séché.

Cette année, n’ayant pas coupé la plante de Millepertuis à la débroussailleuse, je constate la présence de nombreux diablotins sur les plantes séchées.

Le Millepertuis serait il un lieu de camouflage parfait pour l’empuse ?

Share

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photographie non libre de droits
%d blogueurs aiment cette page :