Les vignes de la Gardonnenque

La gardonnenque composée de vignes, d’oliveraies et de garrigues resplendit de couleurs mordorées à l’automne.

Un paysage marqué par la parcellisation du territoire.  Chaque vigne par son orientation au soleil, la structure du sol, les cépages…  souligne  l’organisation d’un puzzle où chaque pièce s’imbrique  parfaitement les unes aux autres offrant des vins d’une grande finesse, puissant et chaleureux.

Un paysage animé de souvenirs d’enfance  en évoquant la chanson de Marti :

E tu, mon vilatge

E tu, mon vilatge,
De vinha, d ‘oliu e de mèl,
E tu, mon vilatge,
Calor, torrada, infèrn…
 
Podètz cantar cigalas,
Es pas filh de la nuèit.
Sus nòstra tèrra blanca,
Es pas nascut de res…
 
E tu, mon vilatge,
Sègle après sègle bastit,
De sang e de carn d’òmes,
Sègles per sègles noirit.
 
Podètz cantar, cigalas !
Nòstra plaça es aicí.
Crida la tramontana,
Nos farà pas partir.
 
E dins mon vilatge
Quand la vinha va mal,
Dins mon vilatge,
Nos cal barrar l’ostal.
 
Podètz cantar, cigalas !
Si lo vin va mal,
Sus nòstra tèrra blanca
Marcelin tornarà.
 
Des vignes aux terres d’argile, de galets (le grès) …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photographie non libre de droits