Vulcain se délectant d’une pomme pourrie

Vulcain se délectant d’une pomme pourrie.

Vulcain

L’automne par ses pluies abondantes et ses premières nuits fraîches exige pour le Vulcain une recherche de ressource en vitamine parmi les quelques journées ensoleillées.

Un champ de pommier parsemé de quelques pommes abandonnées va l’emmener à se délecter et s’enivrer  de pommes avariées et pourries.

Frugivore, “il est sensible à une solution sucrée de 16 milligrammes par litre, soit 250 fois plus sensible que l’homme” Vahé Ter Minassian.

Ce gourmand de sucre est très volage et fugace. Tout importun le contrarie et le fait fuir.

 

Share
Publié le dimanche 23 octobre 2016

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Photographie non libre de droits